Quels sont les symptomes de la depression et des etats depressif, comment se traduissent ils au niveau intellectuel, corporel, affectif et emotionnel

Pour en savoir plus
sur les consultations et chater en direct
cliquez sur le spot quand il est vert
Consulter


Les rubriques


Annonces

Stages et coaching intensifs toute l'année par webcam ou par téléphone



Lire... Ecouter


Nos partenaires


Le mal être et la dépression



Le fait de se sentir triste, d’être "déprimé ", d’avoir des "idées noires" ou des difficultés à dormir ne veut pas dire forcément que l’on souffre de dépression. Les moments de "cafard", de "blues ", de doute ou de questionnement font partie de la vie.
Au fil du temps et des événements, chacun de nous expérimente toute une gamme de sentiments, du plus triste au plus optimiste.

A l’intérieur de cette large palette d’émotions, la tristesse, le découragement et le désespoir représentent des expériences humaines normales ; ces variations et ces baisses de l’humeur ne doivent pas être confondues avec ce qu’éprouve une personne dépressive.

On parle de mouvement dépressif qui est une réaction normale d’adaptation à une difficulté de la vie. Le mouvement dépressif est alors un moment d’élaboration psychique, souvent positif, qui permet l’évolution. Toutefois, le deuil ou le processus de deuil est un cas particulier.

On peut ainsi dégager les symptômes (ou signes) de la dépression et les regrouper en quatre catégories:

1 - LES SIGNES PHYSIQUES

- Fatigue - Asthénie - Apathie: sensation permanente de manque d’énergie. Cette fatigue n’est pas atténuée par le repos ou le sommeil : "être à plat".

- Ralentissement général : la dépression ralentit tous les gestes ; "on n’a pas la force. Les émotions, les pensées et les actions sont comme "engluées " par la maladie. Les mouvements du visage sont
diminués, il en ressort une impression d’inexpressivité qui peut laisser croire à de l’indifférence. La parole est lente, traînante. La personne a le sentiment de ne plus être capable de réagir.


2 - LES SIGNES AFFECTIFS

- Tristesse intense, douloureuse, incompréhensible, envahissante, souvent accompagnée de pleurs sans motif et d’un sentiment de désespoir.

- Perte de l’intérêt à la vie, incapacité à éprouver du plaisir. Tout paraît terne, sans intérêt. La vie a perdu sens, goût, couleur.

- Hypersensibilité émotionnelle : la personne dépressive a le sentiment "d’être vide", de ne plus éprouver d’émotions comme si elle était "anesthésiée" et à la fois hypersensible.

- Impressions d’abandon, d’inutilité, de solitude : isolement, repli sur soi avec le sentiment de ne pas être aimé des autres, de n’avoir rien à dire qui puisse les intéresser.

- Anxiété : cette peur sans cause s’exprime aussi bien dans le corps ("boule dans la gorge, gêne pour respirer, douleurs diverses, notamment dans le ventre) que dans la tête (ruminations, sentiment de catastrophe imminente, peur "flottante ").


3 - LES SIGNES INTELLECTUELS

- Ralentissement intellectuel avec difficulté à réfléchir, à trouver les mots, impression d’avoir la tête vide.

- Diminution de l’attention, de la concentration et de la mémoire

- Dévalorisation de soi et culpabilité : "on se sent bon à rien ", sans valeur. Cette impression est si forte qu’il est difficile de demander de l’aide et de croire au changement.

- Pensées négatives : tout est vu sous un angle négatif ; pessimisme permanent.

- Pensées autour de la mort : idées noires. Ces idées noires sont en fait "fabriquées" par la dépression. Attention les idées suicidaires doivent être prises au sérieux et signalées à un professionnel de santé.

4- LES SIGNES CORPORELS

- Dégradation du sommeil. Le sommeil est mauvais, moins profond, très court…. marqué par un réveil précoce, avec impossibilité de se rendormir. Le sommeil peut être aussi en excès : "sommeil refuge ", comme si le sommeil correspondait à un besoin de "fuir ".

- Troubles, altération de l’appétit : souvent diminué. La perte de poids est un signe important. Parfois, on observe une augmentation de la prise d’aliments (surtout sucrés).

- Maux physiques : avec diverses douleurs (maux de têtes, articulaires, problèmes digestifs…) et des dérèglements de certaines fonctions du corps (tension, règles…)

- Problèmes sexuels : La sexualité est une fonction à la fois biologique et relationnelle. Ces deux dimensions étant très perturbées dans la dépression, il est logique que la vie sexuelle soit affectée. Baisse de la libido….

Si on retrouve des signes communs entre le mal-être et la dépression pour employer le terme de "dépression ", il faut cependant noter pendant au moins 15 jours et presque chaque jour, tout au long de la journée :

- une tristesse et une souffrance inhabituelles avec perte d’intérêt et de plaisir.
- plusieurs symptômes importants en même temps.

L’état dépressif se caractérise par un changement profond, une véritable rupture par rapport au fonctionnement habituel. La dépression nécessite des soins, à adapter en fonction des personnes et de l’intensité de la maladie :

- médicaments, antidépresseurs, psychothérapie.



Google

Recherche personnalisée












Création de site & Chat room en ligne: ASW  -  Copyright © 2010 - 2015 -  Numéro SIRET: 497 662 916 000 12  
 Psy au téléphone     Réseau psys online     Sons thérapeutiques     Gestion du stress